Peintures

Description du tableau d'Alexandre Deineka «Mère»

Description du tableau d'Alexandre Deineka «Mère»


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

A.A. Deineka a écrit l'œuvre «Mère» dans les moments difficiles pour le pays. C'est pendant les années de guerre qu'une personne surestime complètement la vie et pour lui, les autochtones deviennent plus importants.

L'artiste dépeint l'image de sa mère sévèrement et même grossièrement. Cela ne veut pas dire que le peintre a représenté une femme en particulier, il a créé l'image d'un certain type. La photo montre une femme avec un bébé dans ses bras. L'enfant dort, étreignant sa mère avec une main autour de son cou, et l'autre main pend impuissante.

La femme est représentée sur un fond neutre, totalement non lumineux et à première vue on ne remarque pas la franchise de cette scène. L'héroïne de l'œuvre est nue et, après avoir regardé de près, vous pouvez voir sa poitrine nue. L'artiste dépeint l'image de sa mère absolument indépendante de conditions de vie spécifiques ou de situations quotidiennes.

Mère en tant que telle est observée, elle n'est pas seulement nue, ses sentiments et émotions sont nus. Ce n'est pas une prise de vue de production, cette femme affiche l'état général de toutes les femmes qui ont ressenti la joie de la maternité.

Le peintre dépeint doucement cette sensation sans limites, seul le visage peut à peine saisir l'entrelacement des émotions maternelles. Elle tourna la tête vers l'enfant et le regarda attentivement, dans l'expression de son visage, vous pouvez lire la profondeur de ses soins et de son amour. C'est une femme forte et sa force réside précisément dans la maternité.

La naissance d'un enfant tempère une femme et elle est ardemment prête à protéger le sommeil de son enfant. L'enfant dans les bras d'une femme semble si fragile et sans défense.

Le manque de vêtements symbolise la pureté des sentiments, l'absence de tout obstacle dans leur manifestation. C'est la maternité pure dans toutes ses manifestations.

Un sentiment de proximité et d'unité de l'enfant et de la mère. Il s'agit d'une connexion cosmique continue, qui n'est comprise que par deux, et la main d'un bébé étreignant sa mère, et son regard doux, tout cela parle de tendresse et se développe en une infinité de sentiments, d'émotions et d'amour.





Cathédrale Claude Monet Rouen


Voir la vidéo: Tableau dun jour avec Alain Séchas AM Art Films (Mai 2022).